Pour voir tous les produits Equilibre et Aventure sur le site : cliquez ici

 

Equilibre et aventure

 

Nicolas Ruet est le père de l'Equilibrist’ et le fondateur de la société Equilibre et aventure.

Cet ancien cadre dans une multinationale de travaux publics, tente de lancer sur le marché un jeu en bois 100% artisanal.

L'Equilibrist a raflé médaille sur médaille aux concours d’invention.

L’idée est ultra-simple : faire des maquettes à partir de petits éléments colorés, en hêtre et en tilleul, aux formes de bûches, poudres ou rondelles. Pour faire tenir ces constructions, pas de colle, mais des petites tiges et un secret de fabrication.

L’inventeur voit son jeu comme une alternative aux Lego, “qui n’ont qu’une seule forme et pas le charme du bois”. Avec ces petites pièces, les possibilités sont infinies, des plus simples aux plus complexes, d'une catapulte de château fort à un avion miniature.

 

La gamme va très vite s'étendre et Nicolas Ruet devient créateur et fabricant Français de jeux et jouets, principalement en bois.

Tous les jeux fabriqués chez équilibre et aventure sont réalisés avec des matériaux issus du développement durable et en respect avec notre environnement

Toutes les essences de bois utilisées proviennent de forêts durablement gérées (hêtre, tilleul ou peuplier) ou de bois de plantation (hévéa par exemple).

Dans ses créations, aucun conservateur, additif ou colorant toxique n’est utilisé, les teintures, cires et brillantines sont naturelles ou végétales.

Tous les emballages et supports de communication sont principalement à base de carton recyclé, encres et vernis naturels.


Dans les réalisations retrouvez toujours la meilleure qualité et le savoir faire de l'artisanat français.

Vous allez y trouver de quoi rire en famille, jouer sans danger, créer sans colle ni outil avec le jeu de construction, et bien d’autres choses encore …

 

Credo social et écolo d'équilibre et aventure :

La société “Equilibre et Aventure” est implantée dans la banlieue lyonnaise.

Nicolas Ruet s'impose trois contraintes : implanter la production en France et ne pas succomber aux tarifs “made in China”.

Employer des personnes en “grande difficulté sociale ou handicapées”. Et veiller à travailler écolo.

Rechercher